Glop Blog

Glop Blog

Marche Nantaise en demi teinte

 

Le temps était vraiment pourri en ce début de week end à demi finalesque. Le soit disant micro climat Nantais était aux abonnés absent.

 

Mais la magie du rugby allait encore frapper puisque la pluie cessa pour la micro cérémonie d'ouverture sûrement payée par un auvergnat tant elle était chiche.

Quatre malheureuses boulettes en plastique avec des filles à demi nues dedans ; une sorte de kinder surprise pour adulte, sûrement inventé par un type en stage chez Guazzini, l'inventeur du rugby moderne.

Le ciel en paix, la pluie partie pour le coup de pied d'envoi, le grand spectacle pouvait commencer accompagné des paroles d' Isabelle Turlututu.

(pour mes amis poètes, cette magnifique allitération en P;-)

Les supporters Toulousains haussaient la voix, en vain...les joueurs Toulonnais en tong et contre tous avaient décidé de leur subtiliser leur 20 eme titre.

Pendant ce temps là, la belle Isabelle Tralalilalère imperturbable enchaînait les interviews pour le compte de la chaîne crypté en compagnie du colonel Fabien ou du capitaine..je sais plus...vous savez moi les grades !

Plus de doute le muguet avait entamé sa floraison à Dublin pour la parachever à Nantes.

Yannick Jauzion quittait le rugby par la petite porte, la marche nantaise était aigre et amère. Cependant, la fête était bon-enfant, les fans de tout poils s'entre mêlaient dans le tramway, même le bouclier était en vadrouille à Nantes.

Après une courte nuit, samedis repetita !

Les supporter Castrais étaient tous là, en grande forme, la yellow army aussi avait fait le déplacement, mais on la sentait atone sûrement pas totalement remise de sa douche irlandaise.

 

Pendant ce temps Labit et Travers à la baguette, lisaient la partition, Talès récitait le théorème tarnais et le neuf Kockott encore Castrais, dit le Chapon, alignait les pénalités métronomiquement avec maestro. (ou avec maestri..vous savez moi le nom des joueurs..)

 

Tout ce bleu pas d’Auvergne avait pour conséquence de rendre vert Cotter.

 

Pendant ce temps Isabelle Tirladadidada continuait ses interviews au bord du terrain.

Les demis avaient livrées leur verdict, une marche Nantaise en demi teinte.

glop

 


 


 

 



26/05/2013
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres