Glop Blog

Glop Blog

La petite cuillère de bois (suite)

 

 

 

Nous nous étions quitté la semaine dernière en espérant que les Gallois tordent le cou de la perfide Albion.

Et bien nos vœux ont été exhaussés au delà de nos espérances. Il régnait une ambiance de feu au Millenium, les gallois étaient remontés comme des pendules de baraque à frites. Même les Stéréophonics groupe emblématique de Cardiff y était allé de sa petite chanson. (en résumé peut importe de perdre contre les Irlandais, les Ecossais et les Français du moment que l'anglois est défait).

Ce que certain gallois avaient traduit par :

Fu....g smash them !

Bref les Gallois avaient bouffé de la vache enragée.

Résultat 2 essais ..des Anglais sur le cul:  30 à 3 !

le grand chelem aux oubliettes et les gallois reconduits ?

Ce qui n'était pas pour nous déplaire.

Ils sont vraiment fous ces Gallois !

 

 

Un peu plus tôt dans la soirée les Italiens avaient défait les irlandais de bien belle manière histoire de montrer que Rome était bien the place to be en cette semaine papale.

 

Restait la France et son point, chichement glané en Irlande.

Des français qui devaient se débarrasser des Ecossais, mais la suite nous montra que nous devions nous contenter de Français brouillons, menés 6 à 0 à la mi-temps

Les écossais dominés territorialement, devant des français complètement irréalistes.

Après le siège des 22 écossais et le renvoi de la pelouse chez truffaut ; le score des français restait vierge et l'enbut écossais inviolé.

Même les acrobaties de vincent Clerc n'y faisait rien !

Rien !

Quelques pénalités de Michalak pour recoller au score

Mais les déboulés de Debaty restaient stériles.

La charnière IKEA ne donnait pas satisfaction.

Pourtant on sentait bien que le talent pouvait nous exploser à la gueule à tout moment, mais la perte de confiance annihilait toute tentative.

Après l'affaire Dreyfuss, Michalak avait réussi à rediviser la France en deux; les pour - les contres;  il quitta la pelouse avec l'épaule dans la boite à gants. laissant le doute sur sa réhabilitation.

Fofana et Médard purent tirer leur épingle du jeu en marquant un essai chacun, mais cela ne suffisait pas à sauver la face.

La France finissait dernière de ce tournoi gris comme les maillots blancs à la fin du match.

Le XV de France 2013 avait définitivement hérité de la petite cuillère de bois.

 

 

 



16/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres